Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

  • Accueil
  • > Non classé
  • > FERMETURE DE GUANTANAMO : OBAMA JOUE –T-IL A LA ROULETTE RUSSE ?
17
nov 2008
FERMETURE DE GUANTANAMO : OBAMA JOUE –T-IL A LA ROULETTE RUSSE ?
Posté dans Non classé par vanmanchette à 6:26 | Pas de réponses »

obama.jpg   

Nombreux l’ont appelé the black Kennedy (le Kennedy noir), pour son flegme et sa verve oratoire et aussi sa simplicité. 

D’autres ont vu en lui l’émissaire du rêve de Martin Luther King, le célèbre phraseur de « I have a dream ». 

Nombreux sont anxieux car persuadés qu’il subira le même destin tragique que le séducteur président que fut Kennedy. 

Ont-ils tort de penser ainsi ? 

Intéressons-nous à certains points saillants qu’il incombe de souligner. 

Barack Obama vient de confirmer sa décision de fermer la base Américaine de Guantanamo, une promesse de campagne qu’il tient à réaliser, à tout prix. 

Faits anodins certes, mais quand même utiles à souligner, tous les deux sont diplômés d’Harvard et les seuls sénateurs en fonction à avoir accédé à la fonction présidentielle. 

Plus jeunes que ceux de leurs générations, ils ont été remarqués lors des conventions démocrates après une brève allocution. 

Orateurs hors pairs tous deux, ils ont toujours attiré des foules. 

Kennedy a subjugué des foules à Berlin, de même Obama, lors de la traversée de l’Europe, pendant sa campagne. 

La silhouette des deux protagonistes a toujours fait fantasmer la gent féminine. 

Jusque-là, seul Kennedy a laissé s’exprimer sa libido, naguère tenue au noir par les services secrets, même s’il est de notoriété publique qu’il bénéficiait du soutien indéfectible de la sublimissime Marilyn Monroe !  Hollywood a toujours porté ces deux hommes sur son giron. 

Ce sont, je le reconnais, des convergences pour le moins troublantes. Mais elles n’apportent pas la preuve que leur destin soit pour autant lié. 

J’en viens maintenant au fait évoqué plus haut, la décision de fermer le centre de détention de Guantanamo. 

Les Américains purs et durs sont des patriotes invétérés.

Ils ne supportent pas la défaite et vouent une considération quasi cultuelle aux vétérans, ces soldats ayant combattu les ennemis des Etats-Unis, défendant ainsi le feu de la liberté qui brûle depuis Jefferson. 

Ils ne permettront à rien de remettre en cause leur suprématie et de menacer leur intégrité territoriale, c’est clair et cela va de soi. 

Hollywood met un point d’honneur à ce sujet. 

Tous les scénarios véhiculent l’idée d’un président Américain fort, viril et qui ne capitule pas.  Ce point a failli être le talon d’Achille d’Obama. 

Mcain lui boudait la capacité à incarner le charisme nécessaire à la charge présidentielle.  Un attentat en période électorale aurait donné du tonus aux biceps « Macainiens » atrophiés par la poussée Obamaniaque (désolé Archimède). 

Le camp républicain avait tablé sur cette éventualité ô combien regrettable mais bonne à mettre à leur actif et ne s’est pas gêné à l’insinuer, jusqu’à la mort de Barack Obama, avant la convention de Denver où il fut désigné candidat officiel par le camp démocrate.

L’enquête sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy n’est pas plus avancée aujourd’hui qu’il y a quarante ans et on en est encore à échafauder plusieurs scénarios possibles. 

Parmi les différentes causes avancées, la décision de Kennedy à capituler au Vietnam. 

Ce forfait aurait fortement déplu aux grands bonnets de l’armée qui, non seulement sentant leur influence menacée, mais aussi leur fortune leur échapper, du fait de commerces florissants établis le long du carré de Laos, auraient fomenté un complot jamais élucidé !  Il en faut des moyens pour faire une guerre, c’est bien connu. 

La guerre en Irak, même si elle n’en n’est pas l’unique cause, n’est donc pas étrangère à la chute du dollar et à la crise financière dans laquelle les Etats-Unis ont entraîné les marchés boursiers et l’économie mondiale réelle sous peu. 

Selon le Pentagone, plus de 400 milliards de dollars auront été dépensés depuis l’invasion Américaine en Irak ! 

Quand on sait que pour être dans l’à peu près du réalisme, il vaut multiplier par trois fois le bilan fourni par les médias, on dépasserait les 1200 Milliards ! Un bon coup de piston dont aurait besoin le plan Paulson. 

Le retrait des troupes d’Irak ne serait ni une victoire, ni une défaite ; juste une mesure visant à contrecarrer la conjoncture actuelle.

Obama sait que la décision est dure à prendre, mais il faudra bien passer par là. 

Il y a fort à parier que les caciques du treillis ne digèreront pas de si tôt cette décision.  Faut-il craindre des représailles, allant jusqu’à envisager un transfert de vie à trépas de notre Obama international ?  J’en doute bien. Les moyens technologiques dont disposent les services de sécurité sont nettement plus impressionnants qu’à l’époque de Fitzgerald. 

En laissant Obama mener à bien sa campagne et en l’élisant à la plus haute fonction de l’Etat, le peuple Américain a parfaitement assumé son choix post racial et a démontré au monde sa confiance inénarrable en l’homme prodige, jalonnant les bases d’un monde plus juste. 

La mort de Kennedy avait ébranlé les Etats-Unis et les Américains ne peuvent de nouveau cautionner une telle humiliation. 

Que Guantanamo soit fermé et que les troupes soient ramenées d’Irak, c’est faisable.  Toutefois, plusieurs questions demeurent : 

  • quel statut accorder aux prisonniers ?
  •  seront-ils tous relâchés ? 
  • cela risque –t-il de compromettre la lutte contre le terrorisme et rendre les Etats-Unis plus vulnérables ?
  •  les Etats-Unis dédommageront-ils les Irakiens pour invasion inopportune et désolation massive ? 
  • Obama serait-il favorable à une idée sordide visant à faire comparaître Georges Walter Bush pour avoir précipité l’invasion d’Irak, au motif avoué que ce pays abritait des armes de destruction massive dont l’existence n’a pu être prouvée ?
  •  en dehors des ses airs de beau gosse, Barack Obama tiendra –t-il toutes ses promesses de  campagne ? 
  • Il faudra quatre ans pour répondre à cette dernière question. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique