Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

Archive pour avril, 2010


Snoockam, vous connaissez ?

28 avril, 2010
Liens | Pas de réponses »

snoopdoggdavidbeckham.jpg 

« Snoockam », vous connaissez ? Moi non plus. En tout cas, l’improbable conversion de David Beckman dans le rap pourrait pondre un truc dans le genre. 

En effet, le rappeur Snoop Dogg, à la rime frileuse a révélé l’amitié qui le lie depuis à David Beckam ou l’inverse. Enfin, on s’en fout, du moment qu’on peut en parler. David Beckam aurait appris aux enfants de Snoop Dogg, à dribbler avec leur mwanafoot et pour le lui bien rendre, l’homme à la tignasse horrible se serait proposé à coacher David dans le domaine du rap. 

Le temps ne sera plus un handicap, vu que le Mari de Victoria est parti pour une longue période de rééducation après la déchirure aux adducteurs qui va lui coûter pour un bon moment sa carrière internationale, puisqu’il ne participera pas entre autres à la coupe du monde qui se joue dans un mois en Afrique du Sud. Même si ce n’est que pour un temps ou pour son plaisir, si jamais il venait à cartonner dans le hip-hop, j’ai bien peur qu’il ne change de carrière. Et il ne serait ni le premier ni le dernier à s’y résoudre.

D’autres l’ont fait avant lui, comme Julio Iglesias, qui s’était résolu à changer de carrière après une longue hospitalisation, lui qui avait un avenir prometteur en tant que footballeur professionnel. Nous nous réjouissons pour une fois que cet accident se soit produit, sinon le monde n’aurait pas alors découvert son talent et dégusté à pleines oreilles ses mélodies angéliques ! 

Les exemples sont légion : Yannick Noah, Roger Mila, Sefyu, Chiken Jah Fakolly et bien d’autres athlètes de haut vol, sont descendus de leur perchoir pour se recycler dans la musique.  Et aussi des politiciens comme Bernard Tapie qui ont osé le Cinéma ou l’inverse, avec Arnold Schwarzenegger, Monsieur muscle qui est devenu sénateur de l’Etat de Californie. Pas si sûr que « Snoockam » soit vendeur comme nom. 

En tout cas, on lui souhaite une bonne chance. Big up Beckam.

kidssnoop.jpg

Franck Ribéry ne sait pas compter !

21 avril, 2010
Liens | 1 réponse »

ribery.jpg 

Soit que  Franck Ribéry ne sait pas compter ou alors les gars du Real De Madrid sont les sponsors officiels du Jamel Comedy Club. 

Dans tous les cas, ce brave cht’i n’a vraiment pas de chance. Il a eu des rapports sexuels avec une prostituée dont il ignorait la minorité au moment des faits, du moins c’est ce qu’il va essayer comme parade pour sa défense, dans cette affaire de cul qui embarrasse l’équipe de France. 

Donné au départ comme témoin clé de cette affaire, il en est devenu un coupable présumé, avec trois autres de ses coéquipiers dont Sidney Govou, Ben Arfa et Karim Benzema. Et pour cause ! Le comédien Eboué du Jamel comedy club avait déjà vendu la mèche : dans un procès, Ribery a le profil du coupable idéal, avait-il conclu dans une blague de très mauvais goût. 

La réalité est souvent têtue. C’est rien que de le dire !

Franck Ribéry ainsi que les autres mis en cause étaient des clients du Zaman, un club oriental très prisé sur les Champs Elysées et ouvert seulement de 5 heures à 10 heures du matin. 

Il y aurait fait la connaissance d’Abou un jeune d’origine Marocaine qui fournissait aux stars de vraies minettes entre 1000 et 1200 € la passe ! 

Il risque pour ça  trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. 

Au moins on sait que Franck n’est pas une tapette, qu’il en a dans le maillot !

 Zahia D, la jeune pute qui a grandi a reconnu ces footeux parmi ses clients réguliers. 

Du coup le Real de Madrid a stoppé net le processus de recrutement de Ribéry qui était déjà lancé.

Karim, Franck, Sidney, se sont faits avoir comme des bleus, normal ils en sont ! 

Coup de boule de Zidane, Tarzanieries de Chabal, Main de Thierry et là, le troisième pied de Franck, décidément les bleus n’ont pas de chance. 

Eyjafjöll, un Volcan qui fume un pétard !

20 avril, 2010
Liens | Pas de réponses »

volvo.bmp

 L’Islande. On en parle un peu trop ces temps-ci sur Internet. 

Et pour cause, c’est un Etat « insulaire » de l’Océan Atlantique, piégé entre le Groenland et l’Ecosse, au Nord-Ouest des ïles Féroé. 

Mais voilà, en seulement quelques jours, cet Etat est passé d’« insulaire » à « insolent », à cause de l’exportation de ses matières volcaniques vers l’Europe ! 

 C’est un phénomène d’un tel naturel qu’on ne l’a pas vu venir. Mais on savait déjà que cette région du monde couvait une bonne réserve de volcans. 

Le Volcan Eyjafjöll s’est réveillé d’un long sommeil. 

 On a jusque-là connu des volcans pyromanes mais ce qu’on ne savait pas, c’est qu’Eyjafjöll est un fumeur professionnel, au point de paralyser l’espace aérien Européen pendant plusieurs jours, au grand dam des voyageurs qui se sont retrouvés coincés dans plusieurs régions du monde. 

 Ce cataclysme appelle plusieurs observations de ma part. 

 Il ravive depuis quelques jours des idées aussi farfelues les unes que les autres, notamment, la théorie du complot et donne de l’eau au moulin des doctrines eschatologiques dont certains adeptes font coïncider la fin du monde avec la fin du Calendrier Maya qui s’arrête en 2012. 

 Mais au-delà de toutes ces considérations mystiques, on peut déjà réfléchir aux conséquences immédiates et à venir de ce machin-là. 

D’éminents économistes estiment que ce phénomène aura des conséquences pires que ce que nous avons connu après le 11 Septembre 2001 lors de l’effondrement des deux jours jumelles à New York ! 

La bourse a réagi, bien entendu.  

 Voici comment se présentait la bourse des valeurs de certaines entreprises hier : - 2,85 % pour Air France-KLM, - 2,63 % pour l’allemand Lufthansa, - 1,40 % pour British Airways, - 1,14 % pour Aéroports de Paris (ADP) et même - 1,20 % pour TUI Travel, le premier voyagiste européen. 

 Les avions ne volent plus, que du bonus pour l’écologie ! Car cette restriction impose des jours de RTT à la pollution. 

Cela nous permet d’apprécier tout le sens du verbe atterrir et d’intégrer parfaitement la notion d’avoir les pieds sur terre. 

Le prix du pétrole va certainement baisser, car le Kérosène n’aura pas servi ces jours-ci. 

En revanche les denrées alimentaires et d’autres fournitures qui sont exportées par avion vont devoir coûter plus cher. 

La messagerie terrestre va prendre du gallon car elle sera de plus en plus sollicitée et donc plus coûteuse.  

La poste va certainement galérer aussi, le trafic autoroutier va s’affoler, le taux d’accident sera accru, compte tenu de la visibilité moins bonne et de la saturation du trafic.  

  Plusieurs millions d’Euros sont perdus chaque jour par ces compagnies aériennes. 

Selon l’IATA (Agence Internationale du Transport Aérien), plusieurs sociétés aériennes ne pourront pas survivre au-delà de 5 jours d’inactivité. 

Le tourisme va, à n’en pas douter, piquer une flèche vers le bas.
L’éruption de ce Volcan a permis de mettre en lumière l’incapacité de l’homme à maîtriser certains phénomènes de ce type, à en croire le manque d’informations fiables et de leadership dans cette crise écologique et repose avec acuité la question philosophique d’une force supérieure. 

 Comme dans des circonstances pareilles, certains ont eu l’impression d’être spectateurs de manifestations extra-terrestres. 

 Ce pied de nez du Volcan Islandais pourrait bien révolutionner le monde aéronautique et augmenter la capacité à prévenir de tels handicaps. 

 Eyjafjöll nous donne là une leçon d’humilité, de respect que nous devions avoir avec la nature. Et cette seule pensée fait rougir de nombreux leaders politiques anti écologie. 

 En revanche, cela donne une aura de sympathie aux écologistes qui ont désormais le vent en poupe et je peux vous dire que la côte des associations comme Greenpeace a du chien. 

Algore et Hulot tiennent là leur revanche. Et pour peu qu’ils le veuillent, cette catastrophe pourrait bien être la meilleure chose qui leur soit arrivée ces jours-ci. 

 Je ne suis pas un expert en économie mais j’ai juste pensé comme tout le monde à des conséquences probantes qui peuvent en découler. 

Il faut maintenant qu’Eyjafjöll arrête de fumer sa pipe car ce n’est pas bon pour les affaires ! 

 

Mungunga Nkombo Nguila est mort: mais où est le pognon ?

16 avril, 2010
Liens | Pas de réponses »

nguilacerdec.jpg nguilacerdec.jpg

Il était connu pour n’avoir pas de prénom, comme ceux de sa génération, encore méfiants vis-à-vis des prénoms coloniaux.

Il s’appelait Nguila Mungunga Nkombo et il est mort il y a deux jours à Paris.

Ancien Ministre des Finances de Pascal Lissouba, il a donc fait de Mungunga* son prénom.

Cependant, il a manqué de faire honneur à son prénom, comme disait l’autre jour un de mes collègues : il n’a pas fait signe ! Il s’en est allé à Pemba sans avertir.

Nous allons tous mourir un jour, alors pourquoi tant de solennité, pourquoi tant de sérieux quand quelqu’un – même celui qu’on avait en aversion- vient à mourir ?

Au-delà des sensibilités politiques partisanes et de tout jugement de valeur, c’était quand même le gars qui s’est barré avec l’argent du Congo, promettant de le remettre au président qui serait démocratiquement élu bon sang !

De cet argent, on ne connaît pas la somme, on n’en a jamais vu la couleur, mais on savait que c’est lui qui détenait la clé de cette immense fortune !

Peu me choit de commenter son parcours politique, l’excellence ou la constance idéologique que d’aucuns lui prêtent. Non, je ne mange pas de ce pain-là.

Après l’inhumation, la grande question demeure : où est le pognon ? Planqué dans une banque Suisse ou à Monaco ?

L’homme, paix à son âme, connu pour être d’une volubilité radiophonique était peu disert là-dessus.

Quel gâchis ! C’est là la question essentielle, le reste n’est qu’élucubrations et hypocrisie Africaines.

Je lui adresse mes condoléances car c’est quand même une personnalité publique qui disparaît et aussi pour avoir fréquenté le lycée Victor Augagneur de Pointe-Noire avec l’un de ses neveux qui, s’il est encore de ce monde, trouvera ici ma prière de soutien dans cette épreuve à laquelle nous serons tous confrontés un jour : la perte d’un être cher, quel qu’il fût.

Et sur ce point, je peux vous dire que Mungunga était un être cher, mais alors là, très cher.

Toutes mes condoléances.

Ngunga= son de cloche en Munukutuba

12

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique