Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 août 2010
Archive pour le 4 août, 2010


Elle est où ta bague Chéri(e) ?

4 août, 2010
Liens | Pas de réponses »

bague.jpg

Fantasme ludique des femmes depuis toujours, symbole triomphal du bonheur sociétal ou hantise des foyers, la bague de mariage perd de plus en plus de son lustre.

Hommes, femmes mariés, ils avaient beau jeu de l’arborer comme un badge donnant accès à des privilèges VIP.

Ils ont d’ailleurs leur cercle de réflexion où l’avis d’un non mutualiste compte pour du beurre.

On connaît la fameuse rengaine « tu n’es pas marié, tu ne peux pas comprendre ça… ».

Aujourd’hui, ces promoteurs du vivre-ensemble s’en cachent comme de honte ! Ils n’osent plus s’en parer comme naguère. Comme s’il était agit d’un tabou. Comme s’il ne faisait plus bon d’être marié.

Ce ne sont pas les subterfuges qui manquent pour se soustraire à ces menottes : surpoids, inconfort au clavier,…

Envolées les paroles du maire « pour le meilleur et pour le pire ».

L’ennui c’est que quand le pire arrive, on ne le reconnaît pas, alors le meilleur…

Faut pas trop leur en vouloir. Le marché fourmille de modèles de plus en plus mieux réussis et la tentation d’enterrer sa vie de célibataire continuellement est tellement insistante, avec ce sentiment d’avoir perdu à la loterie !

Combien de fois n’a –t-on pas entendu avec un pincement de cœur « je suis mariée ».

Oui, je sais, le genre est féminin. Normal, ce ne sont pas les hommes qui vous feront cette confession, ils aimeraient tellement en profiter !

Faut bien de temps à autre vivre des moments intenses et étendre la garantie d’admirabilité acquise depuis l’adolescence et se livrer à des séances de Chouffiance pour faire chamarrer des cœurs palpitants en manque de tendresse !

Un petit sifflet ou une lorgnette de temps à autre change un peu du « je t’aime chéri(e) » qu’on vous chantonne sur un faux ton presque de manière aussi litanique que protocolaire.

Du coup même celles qui sont marquées par ce sceau se ceignent d’un briquet passionnel, ce qui a pour conséquence de faire sauter le verrou de respectabilité.

Désormais, les codes sont bafoués.  Les Don Juan modernes ne regardent plus à l’indexe et foncent, bille en tête au moindre sourire ou à tout appel de phares.

Les ménages sont en danger ! Vite un rappel à l’ordre : Mesdames, Messieurs les mariés, remettez vos bagues, laissez-nous draguer sans fausser nos pronostics. Il y a urgence à le faire et ce ne serait pas exagéré de dire : nos vies en dépendent !

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique