Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

Archive pour août, 2011


Kadhafi, le dilemme

26 août, 2011
Liens | Pas de réponses »

libyeautourdekadhafi11606252.jpg

Mouammar Kadhafi wanted dead or alive peut-on lire sur des petites pancartes, depuis que les rebelles, aidés par la coalition des forces de l’OTAN sont arrivés à Tripoli, après plusieurs mois d’intenses et violents combats avec les forces restées fidèles au guide Libyen.

Terré on ne sait où, le poing toujours levé, le guide continue de semer la psychose, il se débat comme il peut, tel un diablotin dans un bénitier, prétendant toujours se trouver à Tripoli et répétant à qui veut l’entendre qu’il a promené son ombre imposante incognito – avec ses montures rayban légendaires sans doute- .

Maintenant que sa forteresse de  Bab al-Aziziya a été touchée, il affirme avoir mijoté un plan d’enfer pour ces » rats » dont ses hommes à lui devraient sous peu débarrasser la capitale, leur promettant une défaite amère.

Simple manœuvres dilatoires, cris de désespoir, bêlement de mouton avant la décapitation ou rugissement de lion ?

Quand on connaît la capacité de nuisance du personnage, il vaut mieux rester prudent et les cadres du Conseil National de Transition l’ont bien compris, à l’instar de Mahmoud Jibril, premier ministre du CNT Libyen qui en visite hier à l’Elysée a appelé les combattants à la plus grande prudence et à ne pas baisser la garde, enivrés par un triomphalisme puéril car les hommes de Kadhafi sillonnent toujours la ville; embusqués sur des toits, ils rendent la vie dure aux guérilleros.

S’il ne fait pas de doute que l’activisme de la France à se mettre au-devant de la scène traduit nettement le rôle qu’elle a joué dans cette offensive, comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire, rien n’est moins sûr quant à la position actuelle du guide, qui somme toute est plus ou moins énigmatique.

La communauté internationale avait un temps exclu comme objectif d’écarter Kadhafi par la force, mais de trouver plutôt une solution politique, le laissant libre de toute poursuite à la condition qu’il abandonnât la politique et garantît une transition sans heurts.

A présent, nous savons sans l’ombre d’un doute qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une ruse made in France pour endormir la bête et tracer la voie au CNT à qui la France avait fait allégeance aux premières heures des contestations, rompant avec sa légendaire langue de bois ! Curieux.

Désormais, quoi que fasse le guide, il est pris au piège. On veut le capturer mort ou vif. Il a le choix entre le destin de Ben Laden (dont on ne saura peut-être jamais s’il a réellement été tué ou exfiltré) ou celui du Pharaon Moubarak.

Les conseils de Wade l’enjoignant à quitter promptement le pouvoir doivent certainement lui traverser l’esprit en ce moment.

Il a raté la chance de partir avec fortune et honneurs. Maintenant on ne donne pas cher de sa peau.

Osera –t-il se rendre maintenant que les rebelles sont là ? Ce serait sans gloire. Fuir ? Non ! Trop lâche, Kadhafi est trop fier pour cela et ne se prive pas d’euphémisme pour justifier son escapade; il parle d’un » retrait tactique » alors que tout le monde sait qu’il s’agit d’une déroute en règle ! Déteste –t-il la vie au point de se suicider ? Nul ne sait plus que le tyran combien la vie est précieuse, surtout quand c’est la sienne qui est mise à prix et il ne serait pas moins méritant d’attendre de sa part qu’il relance la mise en promettant davantage d’argent pour la mise à mort des « scélérats » !

Mais non, soyons lucides un moment. Nul ne peut se battre contre le monde entier. Le Christ lui-même l’avait reconnu dans une de ses allocutions. Alors, ce n’est qu’une question de temps et on n’entendra plus parler de lui, que ce soit une gomme médiatique ou un dégommage en règle par un commando, comme ce fut le cas pour Sadam Hussein.

Que ceux des dictateurs encore en poste qui se croient balèzes en prennent bien de la graine,  car on achève bien les tyrans !  Et ce n’est pas Kadhafi qui fera mentir ce dicton !

Racisme oenologue

22 août, 2011
Liens | Pas de réponses »

biere.gif
Demain je reprends le boulot après une semaine d’insouciance et ça, ça me saoule ! Saouler, enfin, façon de parler ! Saouler, un verbe comme tant d’autres, du genre « se bourrer la gueule », « picoler », mis en trentaine pendant la période de Ramadan. Une période où des gars comme moi deviennent par coercition des yogis amateurs, refourguant des envies pressantes au placard, rencardés à la procrastination, mués en fins observateurs du calendrier !

A moins d’être un Français de teint clair, couleur d’origine, avec un passeport en règle, vous ne boirez pas une seule larme de vin ! Vous trouvez exagéré que je parle de racisme œnologue ? Eh ben vous avez tort car j’ai fait les frais de cette mesure étrange qui interdit aux noirs en général et aux subsahariens en particulier de se procurer l’ « eau bénite » en période de jeûne car suspectés d’être de connivence avec les Marocains rompus au rigorisme religieux et qui les chargeraient d’acheter de la bibine à leur place moyennant commission !
« On ne vend pas aux Africains » me suis-je entendu dire par le tenancier de la cave à vins de Carrefour Market (anciennement Label’vie) de Firdaous. « Africain », un euphémisme racoleur pour noir Subsaharien.

J’ai beau avoir un accent impeccable, presque Français, nier tout lien avec l’Islam, de près ou de loin, rien n’y fit ! Je suis sorti de là bredouille, la gorge sèche de soif vierge que je garde intacte pour la récréation qui devrait sonner d’ici à une semaine !

C’est à se demander s’il faut se décaper la peau pour avoir le droit de s’envoyer une bonne bière !
Vous avez dit « racisme œnologue » ou « racisme alcoolique » ? Laissez-moi en rire !

Coucou ! Ah non !

3 août, 2011
Liens | Pas de réponses »

Coucou ! Ah non !  dans Liens
« Salut, toi ! », « coucou ! ». Pour moi, ces phrases sont ce que j’appelle des « phrases briquet ». Elles me hérisseraient le poil si elles étaient prononcées par un pensionnaire du sexe fort ! Quand ce sont des filles qui s’essaient à la pyromanie, alors là, je me lève comme un roc.

Pour nous autres pygophiles (amateur de belles fesses), le message est dépourvu de toute ambiguïté.

Un des nôtres (façon de parler bien entendu) s’est fait prendre à ce jeu par Sandra, une petite fille de Onze ans, élève en classe de sixième ! Onze ans ! Pas de poil, aucune forme géométrique à l’horizon sans doute, même pas un losange, rien du tout !

Ça fait le buzz en ce moment même sur Internet.

Le procureur de la république a requis 12 mois avec sursis accompagnés d’une interdiction d’exercer une activité professionnelle ou bénévole en contact avec des mineurs, pour accès de pédophilie et absence de responsabilité morale, à l’encontre d’un jeune enseignant stagiaire de 28 ans à Poissy en France.

Il aurait répondu au petit coucou par des propositions claires de rapports sexuels protégés. C’est vrai qu’à Onze ans, on n’est pas pareil à Paris qu’à Brazzaville, le châssis présente déjà quelques… euh non, je m’égare là. Mais tout de même on ne mange pas des mangues vertes voyons ! Sauf à se retrouver avec un arrière-goût d’acide entre les dents.
Chacun y va de sa superbe pour taper sur le pédophile. D’autres, nombreux aussi, lui témoignent un soutien mitigé.
En même temps, ça peut se comprendre, étant donné que lorsque la fille s’en est confiée à sa mère, c’est cette dernière qui a continué les autres conversations avec l’enseignant en se faisant passer pour sa fille, logiquement donc, on devrait peut-être le libérer s’il s’avère que c’est bien la maman qui est intervenue !

Dans ce cas-là, y a qu’à se trouver un neveu de douze ans à qui on aurait filé le mot de passe de la session, histoire de lui filer un tuyau. Et l’affaire est dans le sac !

Ce que moi j’en pense ? Ben qu’il fallait pas allumer le feu ! Je me moque de ce que Johhny pourra en penser, lui !

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique