Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

Archive pour mars, 2012


De la géométrie contemplative

20 mars, 2012
Liens | Pas de réponses »

Toutes les formes conviennent à l’optique, suivant les coordonnées dont les variables ne sont pas parfaitement asymétriques.

De la géométrie contemplative  dans Liens imagesCAF8ZXPJ

Le sujet X, placé en embuscade de l’objet Q, pour atteindre le point G, fait de la géométrie contemplative, K par K.

Il est important que, dans ces conditions d’observation, le sujet devienne le barycentre de tous les facteurs, et un point de repère pour les identités parfaitement remarquables et synchrones.

De toutes les formes qui vaillent, celle du cercle est sans conteste la plus accomplie. Parce que, quelles que soient les formules employées, elles nous ramènent toujours au point de départ !

C’est d’ici que partent toutes les générations. Et ce n’est certainement pas un hasard si l’infini a placé cette entité à la médiane de l’axe pied-tête.

On n’insistera jamais assez que, pour les besoins inhérents au parallélisme des formes, le verso est vivement recommandé, offrant à l’optique, tous les bénéfices que peut lui procurer la mise en orbite de l’objet dans le champ contemplatif !

Les courbes formées par la jonction des abscisses et des coordonnées renforcent mes convictions profondes sur la perfectibilité des formes. Il ne saurait y avoir meilleure illustration.

Les circonvolutions à l’intérieur du cercle, sont de loin le meilleur éloge que l’on puisse rendre à la chimie, car elles participent de l’ illustration parfaite du besoin nécessaire de concilier la géométrie des formes et la chimie de la substance, alliage parfait pour la pérennité de la notion de l’infini, d’une pénétrance tellement suggestive, qu’aucune limite ne saurait lui être imposée !

Ici, la sphère est celle des réjouissances, le carré est d’as et le triangle, en parfaite synchronisation avec la ligne droite, peut constituer, à n’en point douter, une porte à la fois d’entrée et de sortie instantanée des données d’une intimité qui n’obéit guère aux principes de l’arithmétique.

Inutile de compter. Ici, la notion des chiffres et du temps trouve la limite de leur fonction exponentielle. Le seul chiffre qui vaille la peine d’être toléré est le septième. Ne me demandez pas pourquoi, c’est ainsi.

SERVIR, je déteste ce verbe !

16 mars, 2012
Liens | Pas de réponses »

SERVIR, je déteste ce verbe ! dans Liens Ils_sont_en_colere

Depuis 48 heures, je suis fâché contre un métier « SERVEUR ». Un verbe aussi, SERVIR, verbe du troisième groupe. Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

Le serveur (server en Anglais) de notre hébergeur (la concierge qui stocke nos données, vous savez) plante. Résultat ? Impossible de publier sur le site dont j’ai à charge la rédaction www.afrik-online.com

Donc, je suis fâché contre la conjugaison. Le devoir d’information me gratouille. Il faut que je balance ! Me taire, une vraie torture !

Il se passe des choses sur le continent et dans mon pays.  J’aimerais contribuer à les faire connaître avec la même applicabilité, comme à mon habitude.

Alors, je reviens ici, dans mon espace où j’ai encore un semblant de contrôle, pour vous informer de ma détresse profonde. Ce ne sont pas des paroles à vau-l’eau, non ! Mais cela me met en colère, vous savez !

Je vois notre lectorat qui agonise. Il va nous tromper avec d’autres sites ! Nous allons nous faire cocus ! Où est la fidélité, hein ? L’administrateur du site se trouve piégé dans un pays où l’eau et l’électricité foutent le camp (http://vanmanchette.unblog.fr/2009/06/30/jeu-de-mots/) ! Un pays où l’Internet est encore un luxe. Et où l’ADSL est un gros mot !

Je suis là, j’attends. Je fourbis mes armes d’information massive. La poudrière des mots va péter d’un moment à l’autre, je vous dis ! Je ne tiens plus en place, je postillonne !

MERDE alors ! Désolé mais des fois la coprolalie peut vous faire un bien fou ! C’est dans ces moments-là qu’on a vraiment envie d’être vulgaire et qu’on ne trouve pas la nécessité de s’excuser quand on est impoli !

Ceci n’est qu’un blog personnel, pour exprimer le fond de mon caleçon (c’est une image), partager avec vous mes folies passagères, mes craintes, mes joies, mes conneries, mes succès (y en a pas des masses).

Bon voilà, alors, ne m’en voulez surtout pas !

Je ne me sens pas bien, et vous ?

15 mars, 2012
Liens | Pas de réponses »

Je ne me sens pas bien, et vous ? dans Liens twitter1

Mon tweet à François !

Drèri (hey les gars, en darija, dialecte Marocain), il m’arrive des trucs pas bien en ce moment, je vous jure.

Je vous dis que je ne suis pas bien ces jours-ci. Il va sûrement m’arriver des bricoles. Vous allez peut-être ramasser mon cadavre un de ces jours.

Tenez, y a pas si longtemps qu’avant-hier, j’ai tweeté à François Hollande. Quoi ? Twitter, vous savez pas ce que c’est ? Laissez tomber.

J’ai osé faire une blague à François Hollande, moitié moitié (prénom Français, Nom étranger), tout comme Nicolas Sarkozy, d’ailleurs. Futur président Français (il y croit, lui, il paraît même qu’il en rêve toutes les nuits).

Il a lancé, une petite anecdote pendant sa visite à Romans-Sur-Isère, Capitale de la chaussure de luxe, disant qu’il avait profité de sa visite pour s’acheter une nouvelle paire de chaussures !

Du coup, j’ai pissé sur son mur (pas en vrai, voyons !) Je lui ai envoyé ce tweet (mais lâchez-moi un peu avec ça, OK ?) : ainsi donc, vous avez trouvé chaussure à votre pied !

J’ai ensuite enchaîné : je voulais vous proposer un poème contre la « France à fric ». C’est d’ailleurs un poème qui fait partie de mon recueil de poèmes à paraître (en fait je cherche toujours un éditeur) intitulé MULTIPLE DE SANG, ou les fientes de la république. J’y ai ajouté les évènements malheureux du 04 Mars 2012 survenus à Brazzaville, au camp du régiment des blindés.

Tous les candidats à la présidentielle Française évitent de parler de l’Afrique, de ce que sera leur politique envers le continent, vous avez remarqué ? Sarkozy avait promis la rupture, c’est en fait la jointure qu’il a ramenée à l’Elysée. Lors de sa dernière interview avant sa consécration, il n’avait accordé que 2 minutes aux questions Africaines et dit que la France n’avait pas besoin de l’Afrique ! François Hollande (qui ne me répondra sûrement pas), avait dit dans une interview à Jeune Afrique que « les chefs d’Etats traditionnellement soutenus par la France n’ont rien à craindre de moi ». En clair, rien ne va changer ! Mais nous allons bien les obliger à aborder le sujet et je compte bien y contribuer, à ma manière.

Drèri, je vous dis qu’il va peut-être m’arriver des bricoles ! J’ai signé la pétition de l’association ONE (http://one.org/fr/) qui réclame plus de clarté sur les rétro commissions versées aux président Africains par les sociétés extractives, en contrepartie d’un permis d’exploiter !

Bon on s’égare un peu-là. Revenons à nos chaussures !

Je me suis dit tiens tiens, le plus Hollandais des Français, l’homme gauche, le mollasson s’est payé des godasses ! Ça alors, ça m’en bouche un coin, peut-être même deux ! Et Ségolène qui disait « franchement, vous imaginez François Hollande Président ? Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose que François Hollande aurait réalisée en 30 ans de vie politique? ». Elle avait sûrement tort !

Je me suis alors fait un petit article et me le suis envoyé du boulot à mon adresse perso, histoire de le publier une fois arrivé à la maison. Vous savez quoi ? La fatigue a fait le reste, je ne l’ai jamais publié ! L’article s’est refroidi, donc, je zappe (mettez un smiley ici, SVP). En plus ça ne se fait pas de chier dans la main qui vous nourrit, pas vrai ? (un autre smiley SVP).

Et puis, il y a eu cette histoire sur les Turques qui violent des Marocaines avant de les épouser.  Il paraît que c’est légal, enfin, façon de parler. Je suspectais plutôt les Libanais. On ne va tout de même pas en faire tout un chawarma voyons !

Les Turques, c’est un peu logique, ai-je pensé. Je l’ai confessé à la collègue qui a vendu la mèche. L’expression « à la manière Turque [brutalité, violence] » n’y est certainement pas pour rien. Je me suis dit, tiens, je vais faire un buzz. Comme j’ai lu sur bladi.net qu’au Maroc, la loi acquitte les violeurs si ceux-ci acceptent d’épouser leur victime, je me suis dit, je vais titrer « Au Maroc, le viol, c’est bon », mieux, puisque le mot a pris de la valeur à la bourse des polémiques, « Au Maroc, le viol c’est Halal ». Puis je me suis dit, avec ça, il me faudra prendre un bon billet très cher à la RAM, aller simple de préférence, pour le Congo-Brazzaville !

Drèri, quand je vous dis qu’il risque de m’arriver des bricoles ! Là aussi, c’est compliqué. Enfin, heureusement… Heureusement que je n’ai pas pu, pour des raisons techniques (si si, c’est vrai, je vous jure), au nom de la liberté d’expression et du devoir d’information, mettre en tribune libre, la colère d’un écrivain Congolais sur les évènements du 04 Mars. J’avais décidé d’appeler cela « la poudrière des mots ». Ma machine a planté, comme l’âne de Barack, devant l’ange ! J’ai beau cliqué une bonne vingtaine de fois (j’ai compté vous savez), l’article a refusé de se faire publier !

Je m’en suis alors ouvert à mon ami qui s’appelle le Gourou (ne me demandez pas pourquoi). Ce dernier m’a dit que c’était un signe du destin. Que par les temps qui courent, les bègues et les muets étaient en bonne grâce, plutôt que des gens comme moi, nés avec une radio à la place de la bouche et un stylo à la place de (mettez ce que vous voulez !).

Alors, vous voyez !

Drèri, quand je vous dis qu’il m’arrive des trucs pas bien en ce moment, je vous jure, croyez-moi ! Mais entre-nous, je ne préfère pas ! Soyez athées. Pour une fois, ça vaudra mieux. Sinon, le 1er Avril c’est quand déjà ? (un smiley SVP)

 

Obulade, en mémoire des victimes du 04 Mars 2012

7 mars, 2012
Liens | Pas de réponses »

Détonations, déflagrations, dégradation, destruction, désolation !

L’ange squelettique de la mort a encore frappé, sans sommation !

Brazzaville razziée, pillée, spoliée, se répand en imprécations !

Pour ces familles endeuillées, d’où viendra la consolation ?

 

On nous conte et raconte que tôt, Dimanche dans la matinée,

Un feu follet s’est déclaré, là-bas, au régiment des blindés

Obulade, pluie d’obus fous et incontrôlés qui ont éclaté !

Ils ont tonné, on les a entendus bouder jusqu’à Makélékélé !

 

Quelles horreurs, quelle noire clameur, à cause de Mpila !

Des innocents sacrifiés, des maisons qu’on vida et qu’on pilla

On eût dit avec stupeur qu’il les suça, vampirique Dracula !

Tous ces corps démembrés que Charles mis en Omerta !

 

Brazza vile, ville fantôme ! Par ici , doux démons !

Venez nos oreilles candides caresser de vos perfides sermons !

Allez-vous-en vous dis-je ! Rentrez chez vous, au Cabanon !

Ils ne nous rendront pas les nôtres, vos prescriptibles dons !

 

Semeurs de troubles brumeux, piètres maraichers entêtés,

Des aubergines militaires vous avez osé planter,

Avec inconséquence, parmi nous, au milieu des cités !

Qu’avez-vous fait ? Vous nous avez assassinés !

12

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique