Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

  • Accueil
  • > Archives pour février 2015
Archive pour février, 2015


Footomanie : consultez !

6 février, 2015
Liens | Pas de réponses »

648x415_a-police-helicopter-flies-over-the-statdium-during-an-interruption-of-the-2015-african-cup-of

Des noirs qui se font bastonner en Tunisie à cause d’un malheureux penalty généreusement accordé aux guinéens, des boutiques vandalisées à Brazzaville après chaque match des diables rouges, des journalistes de la RDC tenant des propos vexatoires et injurieux à l’encontre des diables rouges… , l’Afrique se cannibalise dans des postures hooliganes comme on a pu le constater hier lors du match opposant le Ghana à la Guinée –Equatoriale.

La tension était perceptible dans l’air, tant du côté des joueurs sanguins de part et d’autre que des supporters guinéens particulièrement chauvins et xénophobes quand le Nzalang national se fait manger sur le gazon.

Plus de 30 minutes d’interruption et des scènes de films avec effets spéciaux, hélicoptère volant par-dessus les gradins, joueurs immobilisés sur le terrain, supporters ghanéens bloqués en pleine exfiltration, déluge de projectiles à l’eau minérale, cris hystériques, staff de la CAF impuissant. C’était tout juste puéril et désolant. Pas très reluisant pour la Guinée-Equatoriale dont la réputation au demeurant pas très policée a été mise à mal.

Chouchoutée et pas mal aidée par le staff arbitral pour arriver en quarts de final, cette équipe hétéroclite, constituée comme un puzzle à coups de naturalisation de joueurs étrangers à l’emporte-pièce s’est inventée un rêve de champion. C’était sans compter avec le Ghana qui, fort heureusement a dû moduler sa pompe à buts pour ne pas faire subir à son challenger une humiliation au-delà du taux raisonnable.

Le football, ce devrait être une fête, un moment de grande réjouissance et de canalisation d’émotions. Le foot, ça devrait unir des gens, putain ! Au lieu de ça, on assiste à une foire d’empoigne, un transfert d’émotions et la flatterie de nos instincts primitifs les plus bas.

J’appelle cela de la footomanie. Une maladie virale dont il faut vite trouver un spécialiste. Que cachent ces crises alexithymiques ? Je suis profondément déçu d’assister à ce type de comportement simiesque où l’on troque, volontiers, sa rationalité à la bestialité. Si c’est ça le foot, alors je devrais peut-être m’en passer !

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique