Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

  • Accueil
  • > Liens
  • >  » Tirailleurs sénégalais  » : drôle de nom pour mercenaires noirs
15
avr 2017
 » Tirailleurs sénégalais  » : drôle de nom pour mercenaires noirs
Posté dans Liens par vanmanchette à 9:18 | Pas de réponses »

slider_colloque

« Tirailleurs sénégalais ». Deux fautes graves de français dans un terme galvaudé, teinté de mépris, de condescendance, d’ingratitude de cette France emprunteuse. Un gentilé fourre-tout qui apporte l’eau au moulin de la pensée béate qui conçoit l’Afrique comme un seul pays avec des coutumes convenues comme équilatérales à tous les pays d’Afrique.

Tirailleur ? Mais quelle idée saugrenue ! Genre les uns, ils visent la cible et les autres-là sont tellement gauches qu’ils « tirent ailleurs ».  A moins que, lorsque la balle sort du canon tenu en joug par un « bamboula encarté », elle donne une mort dont la réalité n’est pas la même que si elle eût été donnée par un bon soldat blanc qui porte l’uniforme à merveille.

Le gentilé « sénégalais » participe d’un complot idéologique et identitaire visant à « anonymiser » ces héros  « s’en-fout-la-mort » qui livraient leurs poitrines, gris-gris au vent et drapés dans leurs boubous, pour sauver les miches de leurs « maîtres » mollassons.

C’est le déni d’une Afrique plurielle, avec des réalités socioculturelles et politiques spécifiques par endroits.

Véhiculer l’idée d’une Afrique veule, sans originalité, sans densité culturelle, avec un vide idéologique. Voilà en autres le but visé par cette grossièreté langagière.

Je bénis cette génération d’africains conscients qui revendiquent davantage notre droit à l’autodétermination sur des questions qui nous concernant.

Les faussaires de l’histoire ont fait des nœuds qu’ils ne nous croyaient pas capable de défaire un jour.

C’est avec leurs yeux que nous voyons nos propres réalités comme eux les voient pour mieux anticiper sur leurs plans pourris.

Nous sommons ces autres d’arrêter de penser à notre place des solutions aux problèmes qu’ils nous ont causés sans toutefois, se dédouaner sur nos responsabilités et nos devoirs à nous.

Nous avons été longtemps désabusés par cette escroquerie de l’histoire.

Je proclame l’abolition de ce terme barbare, vestige d’une époque aujourd’hui révolue.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique