Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

4
déc 2017
Le Djihad. Et si on en parlait ?
Posté dans Liens par vanmanchette à 11:18 | Pas de réponses »

fec66942fcdf24c50b84a1b1ed6fd

Le Djihad.  Ça fait un moment que je voulais écrire là-dessus sans toutefois lier ce terme à un label religieux ni le réduire à sa plus simple expression.

Ce matin, en allant faire le tour des manèges imaginaires près du jardin public attenant au site de Casanearshore, j’ai assisté à un spectacle d’habitude hétérotopique que je m’employais à engager comme insecticide contre des miasmes morbides.

Un nuée de femmes ayant ajouté le voile comme accessoire sportif, portant des pantalons ou des djellabas qui ne laissent place à aucune imagination du domaine de la ceinture se font face en plein milieu du jardin, pas loin des balançoires où des enfants viennent taquiner la fraîcheur du vent qui caresse leurs cheveux pendant qu’ils s’élèvent vers le ciel immédiat.

Elles tiennent chacune un bout de bois de façon horizontale en levant les bras vers le ciel tout en suivant du regard leur monitrice. Elles enchaînent ensuite des moulinets tout en fléchissant les jambes et s’en vont faire le tour du terrain en trottinant.  Certaines sont jeunes, d’autres le sont beaucoup moins mais on sent qu’elles sont liées par une volonté farouche de vaincre quelque chose qui ressemble à une oppression.

La plupart sont boudinées, il est vrai. Ce qui me met sur la piste du sport. Mais levées si tôt le matin, ayant abandonné leurs foyers, sans doute. C’est qu’elles se sont accordé le droit à l’évasion. Le droit de bénéficier d’une pause m’ra, une pause entre femmes, à l’abri de la gent masculine, même si je dénombre environ 5 hommes parmi cette trentaine de femmes. Certaines d’entre elles se sont faites accompagner par leurs bourreaux d’Amour. Qu’importe ! Elles sont libres, sans artifices.  Pas besoin de montrer de jolies paires de Basket tout droit sorties de chez Nike, Rebook ou un autre temple de la mode sportive. Les habits qu’elles portent les rendent dignes et soignées. Elles se joignent à la cause environnementale en utilisant du matériel recyclable, comme ce bout de bois.

C’est finalement ça le Djihad : arriver à dépasser les conventions, sans complexe, prendre part à la communauté de l’humanité avec ses propres codes sans transgresser ses propres principes de vie. Prendre la vie avec simplicité sans rien lâcher de sa dignité. Le tout sans rien envier aux autres et en se contentant de ce que l’on a.

La vie a beaucoup à nous apprendre et avec si peu, on peut accomplir des prouesses.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique