Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

Archive pour la catégorie 'Non classé'


LA BIBLE DU POETE

11 novembre, 2008
Non classé | 1 réponse »

Bonjour.

La rédaction de mon recueil de poèmes intitulé  »FEUX VERS » a été achevée tout récemment.

Je suis actuellement en négociation avec mon éditeur Edifrance, pour la finalisation du contrat de publication.

Si tout va bien, mon recueil sera publié d’ici Juin 2009, suivi de mon tout premier roman en cours de finition  » Bracelets de la honte »  et dont j’aurais l’occassion de présenter quelques extraits sur mon blog.

Ci-après le poème Bible du poète, tiré du recueil « FEUX VERS »:

La bible du poète  livreouvert.gif

 

Le dictionnaire est pour moi devenu une bible 

Chaque mot à mes yeux, tel à Pierre, est un verset. 

Chaque jour, verset après verset, j’en défais les énigmes 

A l’ombre des assonances, je me sens réconforté.

Vous êtes les douze apôtres de mes cris somnambulesques. 

Avec moi, dans mes voyages, mes mirages et mes frasques. 

Je vous vois sur le mont des oliviers, cueillir des vers rongés. 

Vous buvez mes mots impétueux comme des versets sacrés !

Voici mon évangile fébrile sodomisé que je crache sur le pupitre ! 

Riez ou pleurez si vous voulez, mais ne me prenez pas pour un pitre ! 

Vous verrez en parcourant ma bible avec transe épitre par épitre, 

Que la vie n’est qu’un vain qu’on écume chaque jour, litre après litre !

Ma genèse c’est moi, mais c’est vous qui en êtes l’apocalypse 

Car le temps qui m’est échu ici bas, déguerpit comme une éclipse. 

Je joue avec les mots, comme pour dompter les noirs fétiches. 

Avec l’épée de Damoclès, je sabre et pourfends les hémistiches.

Rimes pauvres ou riches, plates, rondes ou croisées, je vous épouse. 

Venez nombreuses, vous enivrer de vers luisants dans ma bouse ! 

Avec les acrostiches latins, nous allons faire une partouze !   

Je compterais doctement mes alexandrins, douze par douze. 

LETTRE DE DEMANDE EN MARIAGE

7 novembre, 2008
Non classé | 3 réponses »

mariage1.jpg

Quelle galère quand vient le moment fatidique que celui de faire savoir à son futur beau-père (qui parfois ignore jusqu’à votre existence) la noble intension que vous avez de prendre sa fille sous votre aile et de lui signifier l’insigne honneur que vous avez d’être son beau-fils !

Tout récemment, un compatriote était venu me demander de l’aider à rédiger une demande en mariage. J’ai trouvé cela amusant, d’autant plus que j’étais en panne d’inspiration. Je lui ai donc prêté mes services.

 Voici donc ce que je lui ai suggéré, si cela peut vous inspirer, vous aussi qui êtes épris de ces êtres étranges mais nécessaires, comme dirait le brave Epicure:

Bonjour, 

La révérence habituelle que nous devons à nos pères et l’appréhension de ce que l’on ignore m’ont longtemps retenu d’entreprendre cette démarche, avant que la sagesse des hommes mûrs ne me convainque de cette nécessité. 

Aussi vous prié-je de pardonner à un inconnu de vous écrire. 

Aussi sûr que je le suis de ma propre existence, il ne fait pas de doute quant aux sentiments que j’éprouve envers votre fille. 

C’est de loin la personne la plus agréable qu’il me fut donnée d’approcher. 

J’aime votre fille. D’un Amour si pur, si chaste, si noble que je viens quérir votre bénédiction et votre protection pour rendre publique notre relation. 

J’ai pris le soin d’avertir mes parents à propos de mes nobles intentions. 

Si votre cœur souhaite tout le bonheur de votre fille, je vous prie de bien vouloir m’accorder sa main. 

Je souhaiterais vivement vous rencontrer de visu, hélas, les contraintes géographiques m’imposent, pour le moment, une démarche épistolaire. 

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, je vous prie de croire, Monsieur, à mes bonnes intentions et en ma loyauté.

Votre futur beau-fils, 

Le rire, pour un monde meilleur

6 novembre, 2008
Non classé | Pas de réponses »

lejournaldurire.jpg 

Un peu de gaieté dans ce triste monde nous ferrait du bien à tout un chacun

Le rythme effréné de la poursuite du bonheur par l’argent nous essouffle.

Les valeurs d’antan disparaissent.

On en arrive à ne plus savoir plaisanter et ça, c’est dangereux.   

Ces  temps-ci, je me suis mis un peu à l’école de Coluche. Je mijote quelques petits menus du rire.

Je viendrais vous donner à déguster mes dernières recettes de temps à autre.

Ne soyez pas trop gourmands. Bon appétit. 

1) Quel est le seul avantage de la maladie d’Alzheimer ?  Perte de mémoire. Elle fait partir la rancune ! Moi je préfère la rancune, comme ça au moins je suis sûr que mes économies seront bien conservées ! 

2) Ceux qui disent que la vie est long fleuve tranquille ont généralement le poisson pour signe astrologique. Et les statistiques qui sont cruelles, par moment, montrent qu’ils décèdent bien trop souvent en Avril ! Quel étrange destin pour d’aussi beaux vertébrés ! Bien sûr que ce n’est pas vrai, pardi !  

 3) On dit que le grand Amour d’une femme ressemble souvent à son père.  Si le père de votre petite amie est milliardaire, c’est que vous avez du potentiel.  Si par contre il est pauvre… vous êtes dans la merde, mon cher ! emoticone

OBAMA, bien sûr !

5 novembre, 2008
Non classé | 4 réponses »

  obama.bmp

Le suspens aura été maintenu jusqu’au bout. 

Les experts y allant, chacun de son analyse, mais personne n’a osé prendre le risque d’accréditer ses prévisions. 

La circonspection était de mise car tout pouvait se jouer à la dernière minute ! 

« Le peuple Américain s’est exprimé » a dit le mauvais candidat, sorti vaincu par KO, le républicain John Mcain qui a tôt fait de reconnaître sa défaite et de féliciter celui qui devient le 44è président des Etats-Unis, premier noir Africain-Américain, issu de l’immigration ! 

Ce n’est pas rien. 

Champion de boxe, Champion de pop Music, champion d’athlétisme, champion de foot, tous des noirs, tout ça, on l’a vu, mais là, Obama vient d’accéder à la magistrature suprême des USA, s’arrogeant ainsi le titre de l’homme le plus fort du monde !

Le management par un homme à la peau basanée, ça donne de la chair de poule, on brûle d’envie de savoir comment il va s’y prendre. On attend beaucoup trop de lui.

Trop de pressions, c’est sûr, il en aura, avec tout ce que Bush lui laisse en héritage !

Un vrai sacerdoce. 

Nelson Mandela l’a fait à petite échelle, en devenant le premier président noir, dans un pays dominé par des blancs, durant l’apartheid. 

Le racisme Américain a été étouffé dans l’œuf, donnant au monde l’image d’une Amérique juste, du rêve américain qui se perpétue, portant au pinacle, celui qu’on ne prenait pas au sérieux, entraînant sur son passage un regain de patriotisme comme on n’en avait jamais vu depuis des années avec un taux de participation record (+80%). 

Obama est ce dissolvant qui vient diluer l’hostilité de l’opinion internationale contre ce qu’était devenu l’Amérique sous Georges Bush. 

Obama, c’est le rêve de David Palmer (président US dans la série 24H CHRONO). 

Obama, c’est la réalisation de plusieurs scénarios de ces dernières années, concrétisant la volonté des USA à voir un monde uni, sans préjugés, peut-être même, le désir subséquent à faire oublier les souvenirs encore frais de l’esclavage du peuple noir dont le terminus de cet odieux commerce triangulaire était les Etats-Unis ! 

Obama signe un contrat de bail avec la maison blanche, pour 4 ans. 

C’est le rêve de son père, comme il l’écrivait dans son livre prémonitoire, le rêve des charismatiques leaders noirs, tels Martin Luther King et Malcolm X, Marcus Garvey… 

Le monde a les yeux braqués sur ce fils prodige. Mais, ce n’est qu’un homme, après tout. Ne lui imposons pas plus qu’il ne peut réaliser.

C’est un politicien et il doit bien faire son boulot. 

C’est connu, les promesses de compagne sont en fait les ingrédients du self Marketing, c’est l’orchestration d’une cure de conscience, pour s’assurer un capital de sympathie.

Mais dans tout ça, il y a de l’Obamonium, une substance, composante essentielle de l’être humain qui est l’honnêteté dont Robert Kennedy disait qu’elle est « le premier chapitre de la sagesse » ! 

Puisse le firmament lui être clément, lui épargnant l’étrange destin de John Fitzgerald Kennedy et, comme on dit en Amérique : God bless América ! 

12

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique