Univers Manchettellesque

La couleur de peau est un détail auquel la pensée universelle ne doit jamais s’arrêter !

5
nov 2008
Posté dans Non classé par vanmanchette à 10:11 | 4 réponses »

  obama.bmp

Le suspens aura été maintenu jusqu’au bout. 

Les experts y allant, chacun de son analyse, mais personne n’a osé prendre le risque d’accréditer ses prévisions. 

La circonspection était de mise car tout pouvait se jouer à la dernière minute ! 

« Le peuple Américain s’est exprimé » a dit le mauvais candidat, sorti vaincu par KO, le républicain John Mcain qui a tôt fait de reconnaître sa défaite et de féliciter celui qui devient le 44è président des Etats-Unis, premier noir Africain-Américain, issu de l’immigration ! 

Ce n’est pas rien. 

Champion de boxe, Champion de pop Music, champion d’athlétisme, champion de foot, tous des noirs, tout ça, on l’a vu, mais là, Obama vient d’accéder à la magistrature suprême des USA, s’arrogeant ainsi le titre de l’homme le plus fort du monde !

Le management par un homme à la peau basanée, ça donne de la chair de poule, on brûle d’envie de savoir comment il va s’y prendre. On attend beaucoup trop de lui.

Trop de pressions, c’est sûr, il en aura, avec tout ce que Bush lui laisse en héritage !

Un vrai sacerdoce. 

Nelson Mandela l’a fait à petite échelle, en devenant le premier président noir, dans un pays dominé par des blancs, durant l’apartheid. 

Le racisme Américain a été étouffé dans l’œuf, donnant au monde l’image d’une Amérique juste, du rêve américain qui se perpétue, portant au pinacle, celui qu’on ne prenait pas au sérieux, entraînant sur son passage un regain de patriotisme comme on n’en avait jamais vu depuis des années avec un taux de participation record (+80%). 

Obama est ce dissolvant qui vient diluer l’hostilité de l’opinion internationale contre ce qu’était devenu l’Amérique sous Georges Bush. 

Obama, c’est le rêve de David Palmer (président US dans la série 24H CHRONO). 

Obama, c’est la réalisation de plusieurs scénarios de ces dernières années, concrétisant la volonté des USA à voir un monde uni, sans préjugés, peut-être même, le désir subséquent à faire oublier les souvenirs encore frais de l’esclavage du peuple noir dont le terminus de cet odieux commerce triangulaire était les Etats-Unis ! 

Obama signe un contrat de bail avec la maison blanche, pour 4 ans. 

C’est le rêve de son père, comme il l’écrivait dans son livre prémonitoire, le rêve des charismatiques leaders noirs, tels Martin Luther King et Malcolm X, Marcus Garvey… 

Le monde a les yeux braqués sur ce fils prodige. Mais, ce n’est qu’un homme, après tout. Ne lui imposons pas plus qu’il ne peut réaliser.

C’est un politicien et il doit bien faire son boulot. 

C’est connu, les promesses de compagne sont en fait les ingrédients du self Marketing, c’est l’orchestration d’une cure de conscience, pour s’assurer un capital de sympathie.

Mais dans tout ça, il y a de l’Obamonium, une substance, composante essentielle de l’être humain qui est l’honnêteté dont Robert Kennedy disait qu’elle est « le premier chapitre de la sagesse » ! 

Puisse le firmament lui être clément, lui épargnant l’étrange destin de John Fitzgerald Kennedy et, comme on dit en Amérique : God bless América ! 

1...5152535455

ELAyam.4 |
SuperKill3000 |
salomecasta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hier,Aujourd'hui,Demain......
| globetrotte
| poésie d'utilité publique